Publié le 2/02/2024

Vers la création d’un nouveau congé de naissance

  • Actualité sociale

Le président de la République a annoncé, le 16 janvier 2024 lors d’une conférence de presse, la création d’un nouveau congé de naissance en substitution du congé parental.

 Ce nouveau congé, mieux rémunéré que le congé parental actuel, permettra aux deux parents d’être présents auprès de leur enfant pendant six mois s’ils le souhaitent» et sera «plus court que le congé parental actuel, lequel peut parfois aller jusqu’à trois ans et éloigne beaucoup de femmes du marché du travail , a précisé Emmanuel Macron.

Par ailleurs, le chef de l’Etat a également annoncé le déploiement d’un « plan de lutte contre l’infertilité » afin notamment de lutter contre la baisse historique de la natalité en France. « Les mœurs changent, on fait des enfants de plus en plus tard, l’infertilité masculine comme féminine a beaucoup progressé ces dernières années et fait souffrir beaucoup de couples », a justifié Emmanuel Macron.

De fait, selon le bilan démographique de la France, publié le 16 janvier 2024 par l’Insee, 678 000 bébés sont nés en France en 2023, soit 6,6 % de moins qu’en 2022 et près de 20 % de moins qu’en 2010. Conséquence, l’indicateur conjoncturel de fécondité s’établit à 1,68 enfant par femmes l’an dernier, soit l’un des plus bas niveaux enregistrés depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale (hormis les années 1993 et 1994).