Publié le 16/10/2023

Les Groupes AGPM et KLESIA s’associent au collectif « FROG OF WAR » pour accompagner et protéger les reporters de guerre

  • Communiqué de presse

Didier François, au nom du Collectif Reporters de Guerre, a annoncé la création du collectif « FROG OF WAR », à l’occasion de la rencontre du Prix Bayeux Calvados-Normandie des correspondants de guerre qui s’est déroulée du 9 au 15 octobre 2023 à Bayeux.

En zone de conflits, les journalistes sont désormais régulièrement exposés aux mêmes risques que les combattants. La préservation de l’intégrité physique et psychologique de ces reporters est devenue un enjeu majeur pour leur permettre d’exercer leur métier d’information. 
« Les médias se vivent encore comme des témoins professionnels relativement neutres alors qu’ils sont en fait perçus comme des acteurs de la guerre par les belligérants. Il devenait donc urgent de former les journalistes aux risques encourus, au même titre que le sont les militaires ou les personnels d’ONG », confirme Didier François qui, en tant que grand reporter et correspondant de guerre, a couvert la plupart des conflits en Afrique, dans le Caucase, dans les Balkans, au Proche et au Moyen Orient pour le quotidien Libération et pour la radio Europe 1. 

Soucieux d’apporter des solutions concrètes aux journalistes désireux de se spécialiser dans le reportage en zone de guerre, qu’ils soient indépendants ou appartiennent à une rédaction, le collectif intergénérationnel de reporters de guerre FROG OF WAR a ainsi vu le jour, avec le soutien du Groupe AGPM et de KLESIA Mut (Groupe KLESIA), deux acteurs mutualistes spécialistes de l’accompagnement de la communauté militaire et de la maîtrise du risque de guerre,  fondateurs du fond de dotation Joseph Kessel

Grâce à FROG OF WAR, les journalistes désireux de se lancer dans la profession pourront ainsi :

  • bénéficier de l’expérience de reporters aguerris via des formations dédiées ;
  • acquérir du matériel individuel de protection doté d’un mode de communication sécurisée ;
  • se couvrir grâce à de polices d’assurances à tarif préférentiel ;
  • ou encore accéder à une plateforme d’échanges réservée aux reporters de guerre 
     

En contrepartie de cette prise en charge, les journalistes devront participer à la vie du collectif, à l’animation du site web et des réseaux sociaux et au partage sécurisé des informations liées au terrain lors des conflits couverts. FROG OF WAR contribuera ainsi à la pérennisation du modèle de reporter de guerre à la française.

Depuis plus de 70 ans, nous accompagnons les militaires de l’active et leur famille. Nous connaissons donc bien les risques et les spécificités des besoins des acteurs présents sur zones de guerre. La mobilisation du collectif « FROG OF WAR » répond à plusieurs nécessités dont une impérative formation et le renforcement d’une communauté très spécifique.

Patrice Paulet
PDG du Groupe AGPM

Protéger les reporters de guerre c’est protéger la liberté d’expression et l’information: des valeurs essentielles qui illustrent aussi ce qu’est l’intérêt général.

Christian Schmidt de la Brélie
Directeur général du Groupe KLESIA

À lire aussi

Actualités