Ce site utilise des cookies pour permettre de reconnaître un internaute d’une visite à une autre, pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d’audience des pages. Pour en savoir plus, et paramétrer vos cookies.

Publié le 13/11/2019

KLESIA et Manon Genest, le début d’une aventure humaine et sportive

  • Groupe

KLESIA, groupe de protection sociale, s’engage auprès de Manon Genest, championne d’athlétisme handisport, pour les 5 années à venir. Le Groupe souhaite s’appuyer sur le parcours exemplaire de cette sportive de haut niveau pour poursuivre et faire vivre au sein de l’entreprise, ses 5 principes d’actions : servir le client, innover grâce à la contrainte, faire confiance, oser la différence et développer la performance collective. Présentation.

Qui est Manon Genest ?

Athlète de haut niveau, Manon Genest, ingénieure en « gouvernance des risques » de formation, est aussi chargée de prévention au sein de l’Etat-Major de Lyon, au Ministère des Armées. 
Après un premier accident de tir qui lui fait perdre 50 % d’audition, c’est un grave accident de la route qui va bouleverser sa vie en 2015. Agée de 22 ans, Manon, après une longue période de rééducation, apprend qu’elle sera handicapée à vie. Elle souffre d’un handicap neuromusculaire qui affaiblit les muscles de son bras et de sa jambe gauche. A l’annonce de son diagnostic, elle choisit le sport pour se reconstruire et se réapproprier son corps. 

Quel est son parcours sportif ?

Très vite, Manon se fixe comme objectif de réaliser un paratriathlon. Après avoir réappris à marcher, elle doit, réapprendre à courir, à nager et à faire du vélo. Sa détermination, son courage et ses efforts seront récompensés, un an plus tard à peine, en 2016, lorsqu’elle deviendra championne du monde de paratriathlon. 

Après cette première victoire, Manon se fait repérer par la Fédération d’Athlétisme, intègre l’équipe nationale et se lance dans le 200 et 400 m. Deux nouveaux défis que l’athlète relève haut la main, en devenant Double championne de France et Double Vice-Championne d’Europe. En 2019, elle conforte sa place au plus haut niveau mondial en décrochant son billet pour les Championnats du Monde d’Athlétisme Handisport, qui ont lieu à Dubaï du 7 au 15 novembre prochain.

Et après ?

Ce sont les Jeux Paralympiques qui la motivent au quotidien. Dans un premier temps, Manon a pour ambition de représenter la France aux Jeux Paralympiques de Tokyo 2020 (du 25 août au 6 septembre). 

Puis, ce seront les Jeux Paralympiques de Paris 2024. Au-delà d’un rêve, c’est devenu un objectif à part entière pour lequel elle s’entraîne durement. 
 

Une belle performance aux championnats du monde de para-athlétisme

Pour sa première participation à un championnat du monde de para-athlétisme, Manon Genest a représenté la France sur le saut en longueur et le 400 m. 

Elle termine 4ème sur le saut en longueur (catégorie T37*) en battant son record personnel avec un saut à 4m30 ! Pour le 400 m, après s’être imposée 4ème des séries en 1’06´´95, Manon termine 6e en finale. Déçue de son chrono (son meilleur temps lui aurait permis de monter sur la 3e marche du podium), mais très heureuse de s’être confrontée aux meilleurs internationaux, Manon repart de la compétition avec l’envie de progresser et de se surpasser. 

Manon fait partie des premiers athlètes sélectionnés pour les Jeux Paralympiques de Tokyo qui auront lieu du 25 août au 6 septembre 2020.