Ce site utilise des cookies pour permettre de reconnaître un internaute d’une visite à une autre, pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d’audience des pages. Pour en savoir plus, et paramétrer vos cookies.

Consulter un médecin à distance

Vous n’arrivez pas à prendre rendez-vous avec un médecin car vous ne pouvez pas vous déplacer ou parce que vous résidez dans un désert médical : la téléconsultation peut-être une solution pour vous.

Qu’est-ce que la téléconsultation ?

Depuis 2015, il est possible de consulter un médecin à distance, par écran interposé, depuis son domicile grâce à des plateformes de téléconsultation agrées, sur internet.

Avec la téléconsultation, vous avez la possibilité de consulter un médecin généraliste ou spécialiste, de faire renouveler une ordonnance ou encore de faire examiner une plaie ou un grain de beauté, et ce, sans sortir de chez vous.

L’objectif de la téléconsultation est triple :

  • Lutter contre les déserts médicaux
  • Faciliter le quotidien des patients atteints de maladies chroniques
  • Optimiser l’accès aux soins pour tous et à tout moment

Bon à savoir !

Bon à savoir !Depuis le mois de septembre 2018, l’assurance maladie prend en charge certains actes de téléconsultation pour tous les français et sur tout le territoire.

Comment réaliser une consultation médicale à distance ?

Vous avez deux possibilités pour consulter un médecin à distance :

  1. Soit votre médecin pratique la téléconsultation et, dans ce cas, vous devez prendre rendez-vous avec lui. Cette forme de consultation est désormais remboursée par la Sécurité sociale, sous certaines conditions.
  2. Soit vous vous inscrivez sur une plateforme de téléconsultation et vous pouvez consulter à tout moment des médecins via internet. Si la Sécurité sociale ne rembourse pas ce type de téléconsultation, de plus en plus de mutuelles la proposent et la remboursent, en totalité ou en partie. 

  Attention

La téléconsultation ne se substitue pas aux visites physiques chez son médecin traitant, ni aux urgences. Elle ne remplace pas non plus les consultations qui nécessitent un examen médical.
Par exemple une suspicion d’otite ne pourra pas être confirmée par une téléconsultation, car elle nécessite un examen médical physique.


Enfin, vous ne pourrez jamais obtenir d’arrêt de travail ni de certificat médical à l’issue d’une téléconsultation.

Comment se déroule une consultation médicale à distance ?

1 - Pour une téléconsultation avec son médecin :

  1. Vous prenez rendez-vous pour une téléconsultation auprès de votre médecin.
  2. Avant la consultation, le médecin vous envoie un lien Internet, vous invitant à vous connecter à l’heure prévue du rendez-vous à un site Internet sécurisé ou une application sécurisée, depuis un ordinateur ou une tablette équipé(e) d’une webcam et relié(e) à Internet.
  3. À l’issue de la téléconsultation, votre médecin peut établir, si nécessaire, une prescription (ordonnance de médicaments ou d’examens complémentaires).
  4. À la fin de la téléconsultation, le médecin rédige un compte rendu, l’archive dans son « dossier patient » et dans votre Dossier Médical Partagé (DMP) si vous l’avez créé.

Bon à savoir !

bon à savoir !Pour des raisons de sécurité, la téléconsultation ne peut pas se faire par téléphone, mais uniquement par vidéo. Elle doit par ailleurs passer par une connexion sécurisée et les données échangées doivent être stockées auprès d’un hébergeur agréé.

2 - Pour une téléconsultation via une plateforme :

(téléconsultation NON remboursée par la sécurité sociale)

  1. Vous renseignez un questionnaire médical qui servira de base à votre dossier médical. Il sera complété au fur et à mesure des téléconsultations effectuées.
  2. Vous êtes ensuite orienté vers une infirmière ou un médecin généraliste qui vous posera des questions afin d’évaluer votre demande et pouvoir, si possible, établir un diagnostic. Si besoin, vous pourrez être redirigé vers un spécialiste.
  3. Si votre situation le permet et le nécessite, le médecin pourra éventuellement vous prescrire des médicaments. Une ordonnance pourra alors être adressée au pharmacien de votre choix ou mise à disposition dans votre compte pour être imprimée.
  4. Vous avez la possibilité de demander qu’un compte rendu complet de la téléconsultation soit adressé à votre médecin traitant. Votre compte-rendu restera disponible sur la plateforme, dans votre compte personnel.

Les sociétés qui souhaitent se lancer sur ce marché sont tenues, au préalable, d’obtenir une autorisation de l’Agence régionale de Santé et de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL).

Afin de vous permettre d’y voir plus clair sur la différence entre ces deux modes de téléconsultation, voici un tableau comparatif :
  Téléconsultation agréée et remboursée par la Sécurité sociale Téléconsultation ponctuelle NON remboursée par la Sécurité sociale
(via une plateforme ou votre « mutuelle »)

 
Qui pouvez-vous consulter ? Votre médecin traitant ou le spécialiste vers lequel vous avez été orienté par votre médecin traitant s’il est équipé pour pratiquer ce type de consultation. Des médecins généralistes ou des spécialistes en fonction de votre besoin.
Quand pouvez-vous consulter ? Sur rendez-vous. À tout moment.
Quels sont les différents moyens de consulter son médecin à distance ? Uniquement par vidéo depuis chez soi ou depuis un lieu dédié équipé (ex : maison de santé pluriprofessionnelle, pharmacie équipée d’une cabine ou un chariot de téléconsultation...). Par visio, chat ou audio.
Quelles sont les conditions pour qu’une téléconsultation soit remboursée ?

Deux conditions cumulatives doivent être respectées :

  • Avoir consulté son médecin traitant en présentiel dans les 12 derniers mois.
  • Respecter le parcours de soins coordonnés (1)

Des exceptions au respect du parcours de soins coordonnés, lorsque la télé consultation concerne :

  • des spécialistes en accès direct (gynécologie, ophtalmologie, stomatologie, chirurgie orale ou en chirurgie maxillo-faciale, psychiatrie ou neuropsychiatrie et pédiatrie) ;
  • des patients âgés de moins de 16 ans ;
  • une situation d’urgence ;
  • des patients ne disposant pas de médecin traitant ou dont le médecin traitant est indisponible dans un délai compatible avec leur état de santé.
Aucune, vous pouvez consulter à tout moment 24h/24, 7j/7.
Quel est le tarif de la téléconsultation ?

Le tarif de la téléconsultation est identique au tarif de consultation classique : soit entre 23 € et 58,50 € selon la spécialité et le secteur d’exercice du médecin.

Sa prise en charge est répartie entre l’assurance maladie (70%) et la mutuelle (30%), hors dépassements d’honoraires (pris en charge en totalité ou en partie par la mutuelle).

Les patients en affection de longue durée, les femmes enceintes ou les bénéficiaires de la CMU-C ou de l’ACS bénéficient du tiers payant (pas d'avance de frais).

Le coût de la téléconsultation est soit à votre charge, soit prise en charge partiellement ou en totalité par votre mutuelle. Consultez votre contrat pour le savoir.


Comment payer une téléconsultation ?

Le patient peut payer en envoyant un chèque ou en réalisant un virement bancaire après la consultation, ou via une solution de paiement en ligne proposée par le médecin. Le médecin n’est pas obligé de proposer ces 3 modalités.

Cela dépend de la solution choisie, dans le cas où elle ne serait pas prise en charge par votre mutuelle.

Votre dossier sera-t-il conservé ? Votre dossier médical déjà détenu par votre médecin traitant sera enrichi à l’issue de la téléconsultation. Grâce au DMP (Dossier Médical Partagé) vous pourrez retrouver votre téléconsultation dans votre historique.
 
Votre dossier médical est accessible à tout moment sur la plateforme.

(1) Le parcours de soins coordonné est le circuit que vous devez respecter pour bénéficier d’un suivi médical coordonné, personnalisé et être remboursé normalement. Il est organisé autour de votre médecin traitant, préalablement déclaré auprès de l’assurance maladie obligatoire.

Bon à savoir !

Bon à savoir !

A partir de février 2019, la téléexpertise sera remboursée, en France, pour les patients en affection longue durée, les patients atteints de maladies rares et ceux résidant en zones dites « sous-denses ».
Elle permet à un médecin de solliciter l’avis d’un confrère face à une situation médicale donnée et d’assurer ainsi une prise en charge plus rapide des patients. Ouverte dans un premier temps à certaines catégories de personnes, elle s’élargira à tous les patients à partir de 2020.
Source : ameli.fr