Saut au contenu

Pourquoi se mobiliser ?

L'arrêt cardiaque

50 000 personnes meurent chaque année en France à la suite d'un arrêt cardiaque, soit 1 décès toutes les 15 minutes !

L'arrêt cardiaque, qu'est-ce que c'est ?

Spectaculaire et inattendue, la mort subite est la première cause de mortalité chez  les moins de 50 ans.

Comprendre l'arrêt cardiaque en images

En France, le taux de survie est de 7 %… Aux Pays-Bas et à Seattle où des actions volontaires ont été menées, le taux de survie atteint respectivement 40 % et 60 %. Les marges de progrès sont donc énormes.


​Il est possible d'agir en se mobilisant tous !
Dans 70 % des cas, les arrêts cardiaques se produisent devant témoins.

Après 4 minutes, chaque minute qui passe réduit le taux de survie de 10 %. En France, les secours arrivent en moyenne 15 minutes après le premier appel d'un témoin. Or, le temps de réaction de celui-ci peut atteindre 10 minutes.

Signalez vos défibrillateurs via l'application Staying Alive sur votre téléphone mobile.
Télécharger la version iPhone
Télécharger la version Android


En cas d'arrêt cardiaque, que faire ?

En cas d'arrêt cardiaque, nous avons très peu de temps pour agir. Quelques gestes simples peuvent pourtant augmenter significativement le taux de survie. Il s'agit de la chaîne de survie. 

La chaîne de survie

D'après l'Inserm*, une intervention rapide grâce aux défibrillateurs permettrait de sauver des milliers de personnes.

Le défibrillateur peut être utilisé par tout témoin d'un arrêt cardio-respiratoire. Généraliser son utilisation, c'est gagner de précieuses minutes en attendant les secours et donc sauver des vies. L'association d'un massage cardiaque et d'une défibrillation précoce peut améliorer de 40 % les chances de survie.

Les gestes qui sauvent en cas d'arrêt cardiaque en images

*Inserm : Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale