Ce site utilise des cookies pour permettre de reconnaître un internaute d’une visite à une autre, pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d’audience des pages. Pour en savoir plus, et paramétrer vos cookies.

Vos besoins klé

Serez-vous impacté par la réglementation des coefficients de solidarité ?

Depuis le 1er janvier 2019, une minoration ou majoration peut s'appliquer, sous certaines conditions, au montant de la retraite complémentaire Agirc-Arrco.

QUI EST CONCERNE PAR LES MINORATIONS ET MAJORATIONS TEMPORAIRES ?

Les futurs retraités sont concernés s'ils :

  • Sont nés à compter du 1er janvier 1957 inclus ;
  • Demandent une retraite de droits directs ;
  • Bénéficient d'une retraite à taux plein au régime de base.

D'autres profils sont également concernés :

  • Avant l'âge légal, dans le cadre du dispositif "carrières longues" ;
  • A compter de 60 ans, dans le cadre du dispositif "incapacité permanente" ;
  • A compter de 60 ans, en qualité du futur retraité relevant du régime de base de Monaco, de Nouvelle-Calédonie et de Saint-Pierre-et-Miquelon.

SUR QUEL MONTANT SERA APPLIQUÉE LA MINORATION OU MAJORATION TEMPORAIRE ?

Depuis le 1er janvier 2019, trois mesures encourageant la poursuite d'une activité professionnelle ont été mises en œuvre.

1 - Minoration :

Pour les personnes qui souhaitent partir à l'âge où elles remplissent les conditions du taux plein au régime de base, l'application d'une minoration se traduit par une baisse de 10 % du montant de leur retraite complémentaire. Cette minoration est appliquée pendant trois ans, dans la limite de leurs soixante-sept ans.

2 - Annulation de la minoration :

Pour les personnes qui décalent leur départ en retraite d'un an après la date à laquelle ils remplissent les conditions du taux plein au régime de base, aucune minoration n'est appliquée.

3 - Majoration :

Pour les personnes qui décalent leur départ en retraite d'au moins deux ans par rapport à la date à laquelle elles remplissent les conditions du taux plein au régime de base, une majoration s'applique pendant un an au montant de leur retraite complémentaire de :

  • 10 % si elles décalent d'au moins deux ans ;
  • 20 % si elles décalent d'au moins trois ans ;
  • 30 % si elles décalent d'au moins quatre ans.

Afin de vous aider dans vos décisions de départ à la retraite, le simulateur Marel vous permet d'évaluer l'impact sur le montant de votre retraite en fonction des différents âges de départ.

Info flash

- Cotisations santé / prévoyance 3ème trimestre : pensez à nous transmettre vos DSN et à régler vos cotisations aux dates habituelles. N’oubliez pas d’intégrer les indemnités d’activité partielle de vos salariés en situation de chômage partiel le cas échéant.
Fermer Fermer définitivement