Ce site utilise des cookies pour permettre de reconnaître un internaute d’une visite à une autre, pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d’audience des pages. Pour en savoir plus, et paramétrer vos cookies.

Publié le 23/01/2018

Protéger ses salariés de la grippe en entreprise

  • Groupe

​La France connait depuis début décembre une épidémie de grippe « d'une ampleur exceptionnelle, par le nombre de cas, qui risque de dépasser ceux des deux dernières années », selon le ministère de la santé.

En 2018, la grippe touche particulièrement les personnes jeunes : « 49 % des passages aux urgences pour syndrome grippal concernent les moins de 15 ans, et près de 20 % conduisent à une hospitalisation ». Les actifs sont également fortement concernés : « les 15-44 ans représentent 27 % des passages aux urgences » et les « 45-64 ans représentent 15 % des hospitalisations » (1).

Cette année encore, KLESIA a accompagné ses clients dans le déploiement d’une campagne de vaccination antigrippale en entreprise, au plus près des salariés pour faciliter cet acte de prévention.

Un service qui une recueille à nouveau une forte satisfaction (96 %).

Parmi les principales motivations (2) citées par les chefs d’entreprises :

  • l’offre aux salariés d’un service en entreprise qui facilite cet acte de prévention,
  • la contribution à la lutte contre l’absentéisme,
  • l’accompagnement et la prise en charge financière de KLESIA dans le déploiement de la campagne de vaccination.

A noter :

Un peu plus d’1/3 des entreprises inscrites cette année n’avait pas prévu de mettre en place une campagne de vaccination antigrippale. Le service proposé par KLESIA a été l’opportunité de le faire.

Quant aux salariés, ils apprécient toujours autant que cet acte de prévention leur soit facilité sur leur lieu de travail.

Dans un environnement de travail, quelques gestes simples complémentaires à la vaccination permettent de réduire ces risques de transmission (3) :

  • Se laver les mains plusieurs fois par jour avec du savon liquide (le séchage devant se faire de préférence avec un essuie mains en papier à usage unique ou à l’air libre) ou se frictionner les mains avec une solution hydroalcoolique, notamment après s'être mouché, avoir toussé ou éternué ou après être allé aux toilettes ;
  • se couvrir la bouche et le nez avec sa manche ou un mouchoir en cas de toux ou d’éternuements ;
  • en cas d’écoulement nasal, utiliser des mouchoirs en papier à usage unique ;
  • aérer régulièrement le local de travail pour renouveler l’air.

Rappelons que l'épidémie de grippe saisonnière débute de manière générale en décembre et s'étend sur une période comprise entre 4 à 12 semaines.

Chaque hiver, entre 3 et 8% des Français sont touchés par la grippe, avec pour les actifs 4, 8 jours d’arrêt de travail en moyenne (4) et une fatigabilité qui peut durer jusqu’à 3 semaines (5). Et un prix à payer pour les entreprises qui peut s’avérer très lourd : jusqu’à 12 millions de journées de travail perdues pendant les fortes épidémies !

 

(1) Santé publique France – bulletin épidémiologique

(2) sur la base de 492 questionnaires de satisfaction Entreprises

(3) INRS - Limiter la propagation des virus hivernaux au travail 

(4) Bricaire F et al.grippe. Epidémiologie, diagnostic, traitement, prévention

(5) Institut Pasteur de Lille – Dossier de presse – Grippe saisonnière 2014/2015

À lire aussi

Actualités

1 900

entreprises ont manifesté leur intérêt pour mettre en place une campagne de vaccination antigrippale soit un nombre d’inscriptions multiplié par 7 par rapport à 2016, démontrant que la prévention de la grippe devient un sujet important pour les employeurs.