Ce site utilise des cookies pour permettre de reconnaître un internaute d’une visite à une autre, pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d’audience des pages. Pour en savoir plus, et paramétrer vos cookies.

Publié le 29/10/2018

Lutte contre l'AVC : Klesia lance son Programme «Prévention AVC» et affirme son engagement aux côtés des acteurs de terrain

Chaque année en France, ce sont près de 140 000 nouveaux cas d’AVC qui sont déclarés. Un constat qui pousse le groupe de protection sociale Klesia à s’associer à des acteurs de terrain spécialisés pour lancer son programme « Prévention AVC » qui s’étend sur l’ensemble du parcours de prévention.
Un programme ambitieux qui se développera à travers trois axes stratégiques concrets : information et sensibilisation, évaluation des facteurs de risque et enfin accompagnement des personnes victimes d’un AVC et de leurs aidants pour un maintien dans la vie sociale ou professionnelle.

Christian Schmidt de La Brélie, directeur général de Klesia, explique : « En tant qu’assureur d’intérêt général, Klesia s’est investi dans plusieurs causes de santé publique : le cerveau, avec l’ICM, le cancer, avec la Fondation Gustave Roussy, le handicap, avec Clinatec, les maladies cardio-vasculaires avec la Charte du Coeur et la Fondation pour la Recherche sur les AVC. Etre aux côtés des acteurs de terrain qui luttent au quotidien contre l’AVC s’inscrit dans la continuité de notre politique de prévention santé. ».

Programme "Prévention AVC" : être présent sur tout le parcours de prévention

Aux côtés d’intervenants prestigieux – la Fondation pour la Recherche sur les AVC, France AVC, l’ARS Ile-de-France, le Groupe Associatif Siel Bleu ainsi que le groupement de pharmaciens Giphar – le groupe de protection sociale Klesia a lancé officiellement, lors d’un Colloque, mercredi 24 octobre, son programme « Prévention AVC » qui vise à sensibiliser ses adhérents sur les facteurs de risque et à faire connaître l’ensemble des dispositifs existants pour favoriser une meilleure coordination.

Ce programme, à destination des retraités (l’âge médian d’un premier AVC est de 65 ans) et des salariés dans les entreprises, proposera à la fois une approche individuelle au travers d’entretiens personnalisés avec un pharmacien pour faire le point sur sa santé cardiovasculaire et une approche collective en s’appuyant sur les entreprises pour proposer sur le lieu de travail, de la sensibilisation au travers de points info ou d’ateliers ainsi que l’évaluation des facteurs de risque.

Des actions concrètes aux côtés d'acteurs de terrain

Klesia articulera son programme « Prévention AVC » autour de trois piliers stratégiques :

  • Informer/Sensibiliser : Avec 2 victimes sur 3 qui découvrent qu’elles ont un facteur de risque lorsqu’elles ont un accident vasculaire cérébral, Klesia a choisi d’axer ses messages de prévention sur les facteurs de risque silencieux que sont l’hypertension artérielle, le cholestérol et le diabète.

Le groupe proposera également de l’information et des ateliers sur la reconnaissance d’un AIT – Accident Ischémique Transitoire – et d’un AVC afin de favoriser une prise en charge plus rapide des victimes par les professionnels de santé et ainsi limiter les séquelles et les décès.

Par ailleurs, Klesia apportera son soutien au Bus AVC, initiative portée par l’ARS Ile-de-France avec France AVC Ile-de-France. Ce Bus, en tournée régulière dans la région, informe et propose des dépistages. Il a permis sur ces deux dernières années de dépister près de 2 000 personnes ; 30 % d’entre elles ayant été orientées vers leur médecin traitant.

  • Evaluer les facteurs de risque : Klesia proposera des campagnes d’évaluation des facteurs de risques à ses assurés et à ses entreprises clientes, ainsi qu’un entretien pharmaceutique sur le risque cardiovasculaire.

Lancement d’une expérimentation de dépistage des facteurs de risque en pharmacie

A partir de janvier, Klesia expérimentera durant 3 mois, avec le groupement de pharmaciens indépendants Giphar, un entretien pharmaceutique sur les facteurs de risque cardiovasculaires. Une centaine d’officines dans trois départements – Maine-et-Loire, Vendée et Loire-Atlantique - réalisera des entretiens personnalisés afin de sensibiliser, repérer et orienter dans le parcours de soin les assurés qui présentent des facteurs de risque. L’opportunité également de souligner l’importance de l’observance pour les personnes suivant des traitements en cas d’hypertension artérielle, d’hypercholestérolémie, de diabète ou d’arythmie cardiaque.

  • Accompagner les victimes d’AVC et leurs proches : le groupe de protection sociale met l’accent sur un accompagnement social des personnes victimes d’un AVC, ainsi que de leurs proches – les aidants - en proposant notamment le financement de séjours AVanC' proposé par son partenaire Siel Bleu pour renouer avec la vie quotidienne et le retour à la vie professionnelle.

Klesia financera également deux projets de recherche portés par la Fondation pour la Recherche sur les AVC, qui visent à trouver des solutions de récupération post-AVC.

Quelques chiffres clés : l'AVC, une problématique de santé mondiale

  • En 2015, dans le monde, l’AVC a entrainé le décès de 6,3 millions de personnes
  • En France, ce sont 140 000 nouveaux cas d’AVC qui surviennent chaque année, et qui causent près de 31 000 décès.
  • L’AVC est la première cause de mortalité chez les femmes, et la troisième chez les hommes.
  • L’AVC est la première cause de handicap acquis et la deuxième cause de démence.