Ce site utilise des cookies pour permettre de reconnaître un internaute d’une visite à une autre, pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d’audience des pages. Pour en savoir plus, et paramétrer vos cookies.

Publié le 05/07/2017

Les professionnels de l’hôtellerie et de la restauration s’engagent contre l’arrêt cardiaque

  • Groupe

Le 20 juin dernier, les professionnels de l’hôtellerie et de la restauration (HCR) de la région d’Annecy (74) ont été sensibilisés aux gestes qui sauvent en cas d’arrêt cardiaque par le GNI-Fagiht*, KLESIA et l’Association RMC/BFM. Sans cesse au contact de différents publics et donc susceptibles de venir en aide en cas de détresse cardiaque, ces établissements sont particulièrement sensibles à la formation et à la sensibilisation de leurs salariés, tout comme à leur équipement.

Porté par la conviction et l’engagement de Pascal Droux, Président du GNI-Fagiht et Directeur général de l’Hôtel Les Trésoms, les professionnels d’Annecy et ses environs se sont engagés à leur tour : Imperial Palace - Nea Club - Auberge du Lac - L'Abbaye de Talloires - Le Palace de Menthon - Hôtel Restaurant Rive du Lac - Hôtel Florimont - FAGIHT Annecy - La Java des Flacons - Auberge du château de Clermont.

Pour Pascal Droux : « Les maladies les plus fréquentes en France sont les cancers et les maladies cardio-vasculaires. Si agir contre le cancer implique des moyens particuliers, ce n’est pas le cas pour l’arrêt cardiaque. Tout le monde peut agir par des gestes simples et augmenter le taux de survie. Le GNI-Fagiht souhaite inciter le plus grand nombre de nos professionnels à s’équiper de défibrillateurs, à se former et former son personnel aux gestes qui sauvent. Et je sais de quoi je parle … ayant moi-même été victime d’un arrêt cardiaque en 2016, j’ai compris à quel point il faut réagir rapidement ! ».

Lancée en 2011 par l’Association RMC/BFM, et soutenue par KLESIA, Grand Mécène depuis 2013, la Charte du Cœur incite les entreprises à se mobiliser pour augmenter le taux de survie face à l’arrêt cardiaque en France. Pour plus d’informations, cliquez ici.

Isabelle Weill, Présidente de l’Association RMC-BFM indique « Il est possible de sauver des milliers de vies, à condition que tous les acteurs, publics comme privés, se mobilisent. En signant la Charte du Cœur, les entreprises s’engagent en faveur d’un véritable enjeu de santé publique et affirment ainsi leur responsabilité sociale ».

En mobilisant ses clients, partenaires et fournisseurs, KLESIA s’associe au combat de l’Association RMC-BFM : « La prévention des maladies cardiovasculaires et de leurs conséquences, en particulier l’arrêt cardiaque et l’AVC, est l’une de nos priorités. C’est un risque majeur de santé publique qui peut être évité, grâce à la mobilisation des entreprises », explique Christian Schmidt de La Brélie, Directeur Général de KLESIA.

KLESIA accompagne toutes ses entreprises clientes, quel que soit leur secteur d’activité, qui souhaitent également s’engager contre l’arrêt cardiaque et sont prêtes à leur tour à signer la Charte du cœur. Rendez-vous sur charteducoeur.klesia.fr

 

En signant la Charte du Cœur les entreprises s’engagent :

• à sensibiliser les salariés aux risques cardiaques,
• à améliorer l’apprentissage des gestes de premiers secours,
• à renforcer l’installation de défibrillateurs au sein de leur structure.

À lire aussi

« Les maladies les plus fréquentes en France sont les cancers et les maladies cardio-vasculaires (...), j’ai compris à quel point il faut réagir rapidement ! ». 

Pascal Droux
Président GNI-Fagiht