Ce site utilise des cookies pour permettre de reconnaître un internaute d’une visite à une autre, pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d’audience des pages. Pour en savoir plus, et paramétrer vos cookies.

Publié le 18/04/2017

La Fondation La Renaissance Sanitaire inaugure le simulateur de conduite automobile avec KLESIA

  • Action-sociale

Le simulateur de conduite automobile ECA-FAROS®, installé à l’hôpital Villiers Saint Denis (près de Château-Thierry), a été inauguré le 11 avril 2017 par Patrick Villessot, président de la Fondation La Renaissance Sanitaire et Eric Petit, directeur des établissements de Villiers Saint Denis, lors d’une cérémonie réunissant, notamment, les membres du conseil d’administration de la Fondation, les représentants de KLESIA, soutien financier du projet, ainsi que les professionnels de l’hôpital.

La Renaissance Sanitaire, inaugurant le simulateur de conduite automobile de l’hôpital Villiers Saint Denis, entouré (de gauche à droite) de : Jacques Mehnert  – administrateur de la Fondation représentant le Ministre de l’Intérieur, Denis Elissalde – administrateur des institutions de retraite complémentaire du groupe Klésia et Frédéric Bernard – directeur de l’Action sociale du groupe Klésia.

Il va permettre, pour toutes les personnes en situation de handicap quelle que soit la nature de celui-ci, déficience motrice ou trouble neuro psychologique, d'apprécier leur capacité à la reprise de la conduite automobile. Dans le cadre d'une démarche participative de compensation du handicap, les adaptations nécessaires du poste de conduite pourront également être décelées.

Spécialiste des soins de suite spécialisés et de réadaptation, référencé centre d’évaluation du CEREMH (le CEntre de Ressources et d’innovation Mobilité Handicap), l’hôpital Villiers Saint Denis était désireux d'offrir une nouvelle prestation aux patients pris en charge.

Le projet a été concrétisé, grâce au soutien financier de 56 500 € octroyé par les institutions de retraite complémentaire Agirc et Arrco de KLESIA, très impliquées dans le domaine du handicap et le retour à l’emploi.

Depuis le second semestre dernier, 233 séances de simulation ont été réalisées.

L'utilisation du simulateur n’est pas circonscrite aux seuls patients des trois pôles d’hospitalisation de l’établissement. Le nouvel équipement est un outil « ressources » ouvert à l'extérieur, en particulier, aux médecins de ville dans le cadre des démarches de validation du permis de conduire des patients souffrant de troubles orthopédiques ou neurologiques comme, par exemple, la maladie de Parkinson, dont c’était la journée mondiale, le 11 avril, et pour laquelle les professionnels de santé de l’hôpital étaient particulièrement rassemblés et mobilisés.

Le simulateur de conduite automobile jouera le rôle de "vitrine des possibles".

Parce que la conduite automobile est synonyme d’autonomie et d’une plus grande liberté, parce qu’elle revêt de nombreux dangers pour soi-même, mais également pour les autres - dangers justement susceptibles de briser cette autonomie, parce que son arrêt est lourd de conséquences tant pour la vie privée que pour la vie professionnelle, parce qu’il en va de la responsabilité de chacun de participer à la sécurité routière, ce ne peut être qu’au travers d’une démarche globale que ce nouvel équipement de  l’hôpital Villiers Saint Denis sera utile à la collectivité.

A propos de la Fondation hospitalière La Renaissance Sanitaire :

Depuis plus de 85 ans, la Fondation La Renaissance Sanitaire participe à l'action médicale, sanitaire et médico-sociale en régions Hauts-de-France, Grand Est, Normandie et Ile-de-France grâce à ses établissements spécialisés en soins de suite et de réadaptation : l'hôpital Villiers Saint Denis, son centre d'appareillage, son accueil de jour Alzheimer et sa plateforme d’accompagnement et de répit des aidants situés dans l'Aisne ainsi que l'hôpital La Musse, son centre de santé, sa maison d'accueil spécialisée (MAS) et son service d'accompagnement médico-social pour adultes handicapés (SAMSAH) implantés dans l'Eure. Les établissements de la Fondation, privés à but non lucratif et d’intérêt collectif, participent au service public hospitalier.

La Renaissance Sanitaire a aussi ouvert, depuis septembre 2013 - sur le site hospitalier La Musse, deux instituts de formation en ergothérapie et masso-kinésithérapie. www.larenaissancesanitaire.fr

 

À lire aussi

Actualités