Ce site utilise des cookies pour permettre de reconnaître un internaute d’une visite à une autre, pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d’audience des pages. Pour en savoir plus, et paramétrer vos cookies.

Publié le 01/06/2018

La CSMF et le CTIP s'engagent pour améliorer la prise en charge des patients

  • Communiqué de presse

La CSMF (Confédération des Syndicats Médicaux Français) et le CTIP (Centre Technique des Institutions de prévoyance) ont signé le 25 mai 2018 un accord-cadre national de partenariat pour favoriser le développement d’accords contractuels entre médecins libéraux et institutions de prévoyance.

Cet accord national est le premier acte concret du dialogue que souhaitent promouvoir la CSMF et le CTIP entre professionnels de santé et organismes assureurs. Il prévoit de permettre aux médecins et aux institutions de prévoyance de négocier des partenariats indépendamment de l’assurance maladie obligatoire. Sont visées en particulier les actions de prévention, de dépistage mais également la coordination de certains parcours de soins. L’objectif est de faire évoluer les relations entre les deux professions afin de mieux répondre aux besoins des Français. Il s’agit également, par ce biais, de tester et promouvoir de nouveaux modes d’organisation des soins tout en intégrant de nouvelles technologies.

« Nous pensons que le médecin libéral comme l’assureur complémentaire doivent être en mesure d’innover et de proposer des pistes d’amélioration de la prise en charge des patients tout en respectant l’équilibre économique des deux parties. Les médecins libéraux sont attachés à la liberté de contractualiser sans sélection par l’assureur complémentaire », commente Jean Paul Ortiz, président de la CSMF.

L’accord signé par les deux parties réaffirme la liberté contractuelle des médecins et pose les règles de base pour la conclusion d’accords contractuels entre médecins et institutions de prévoyance. Cet accord organise également le dialogue pour l’avenir. Sont ainsi constitués des groupes de travail commun pour :

  • Etudier les solutions concrètes de coopération.
  • Analyser les projets d’accords contractuels de partenariat.
  • Réfléchir à l’évolution et la régulation de l’offre et de la demande en santé.
  • Promouvoir auprès des adhérents l’accord cadre national.

« Le développement de la contractualisation avec les professionnels de santé fait partie des ambitions que les partenaires sociaux et les adhérents du CTIP ont formulé dès le printemps 2017. Cet accord innovant va dans ce sens d’une relation plus directe et ouverte entre professionnels de santé et organismes complémentaires. Et nous sommes persuadés que le dialogue dans lequel nous nous engageons ainsi, notamment sur les questions d’accès aux soins et de prévention, va permettre de faire de la CSMF et du CTIP une véritable force de propositions pour les pouvoirs publics », se félicite Pierre Mie, président du CTIP.

À lire aussi

Actualités

Les médecins libéraux sont attachés à la liberté de contractualiser sans sélection par l’assureur complémentaire."

Vignette
Jean-Paul Ortiz
Président CSMF

Nous sommes persuadés que le dialogue dans lequel nous nous engageons (...) va permettre de faire de la CSMF et du CTIP une véritable force de propositions pour les pouvoirs publics !"

Vignette
Pierre Mie
Président CTIP