Vos besoins klé

Publié le 27/06/2022

Des difficultés de recrutement accrues en cas de mauvaises conditions de travail

  • Actualité sociale

La Dares a publié, le 22 juin, une étude sur la façon dont les conditions de travail contribuent aux difficultés de recrutement observées par les entreprises du secteur privé.

71% des employeurs interrogés dans le cadre de l’enquête Conditions de travail 2019 ont signalé des difficultés de recrutement sur des postes vacants, en lien, selon eux, à des pénuries de personnels qualifiés (91%), des salaires insuffisamment attractifs. Cette proportion s’élève toutefois à 85 % dans les entreprises dont les salariés sont exposés à des conditions de travail difficiles.

Les expositions qui contribuent le plus à ces difficultés de recrutement concernent les contraintes physiques et temporelles (travail de nuit et surtout horaires imprévisibles). De même le travail dans l’urgence, les tensions avec le public et le sentiment de ne pas pouvoir faire un travail de qualité constituent les facteurs psycho-sociaux les plus fortement associés aux difficultés de recrutement.

Le lien est également fort entre les conditions de travail et la difficulté de fidéliser certaines catégories de travailleurs. La part d’établissements concernés par ce problème augmente de 11 à 35 % selon le degré d’exposition aux contraintes physiques et de 19 à 39 % pour les contraintes psycho-sociales.

 

À lire aussi

Actualités