Ce site utilise des cookies pour permettre de reconnaître un internaute d’une visite à une autre, pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d’audience des pages. Pour en savoir plus, et paramétrer vos cookies.

Publié le 06/10/2017

Baromètre sur les aidants actifs

  • Groupe

70 % des 40-64 ans apportent leur soutien à leurs proches tout en travaillant. Qui sont-ils ? Quelles conséquences sur leur vie professionnelle ? La Fondation Médéric Alzheimer a mené l’enquête avec Kantar Public-TNS Sofres et le soutien de KLESIA.

Cela signifie que pour 7,7 millions de personnes, l’aide apportée à un proche malade, handicapé ou âgé s’ajoute à leur activité salariée. Qu’il s’agisse de soutien moral, d’aide administrative, de soins personnels, de tâches ménagères…

1 aidant sur 5 indique que cela a un net impact sur sa vie professionnelle pouvant aller du refus d’une promotion par manque de temps, à l’arrêt de l’activité salariée.

Pour permettre aux aidants de mieux concilier leur rôle auprès de leur proche et leur vie professionnelle, KLESIA propose notamment à tous les salariés de ses entreprises clientes des accompagnements personnalisés : groupes d’entraide et conseillers dédiés mais aussi des solutions très concrètes d’accueil temporaire, la prise en charge de certains frais liés à l’accompagnement d’un proche (garde à domicile, aide-ménagère…), l’attribution d’une allocation de répit…

À lire aussi

Actualités

Documents à télécharger